Petite sélection des Game Awards

Comme tous les ans, j’ai dit que je ne regarderai pas. Mais comme tous les ans, je n’ai pas pu m’empêcher de compter les « Amazing » lancés en rafale par Geoff Keighley… Entre des remises de prix expéditives, les trente secondes chrono pour les remerciements, Hideo Kojima faisant sa pub et la totale occultation des vagues de licenciements ayant frappé le milieu, j’ai tout de même remarqué quelques jeux intéressants. J’ai donc décidé de vous les présenter ici aussi bien pour vous faire découvrir de nouveaux titres que pour m’en souvenir moi-même. N’hésitez pas à me dire lesquels vous ont tapé dans l’œil !

Pony Island 2 Panda Circus

Les créateurs d’Inscryption sont de retour pour un titre qui a l’air totalement barré. En 1m30, on assiste à une multitude de gameplays différents aux styles graphiques variés passant du pixel-art 8 bit à de la 3D. La promesse d’une aventure ludique unique est bien là et l’attente jusque 2025 va être très longue !

Usual June

Une DA colorée aux tons pastel, une animation volontairement saccadée du plus bel effet, Usual June intrigue au premier regard. Se révèle ensuite un jeu semblant mêler enquête et action alternant phases chill et tabassage de gros moches. Développé par le studio Finji, derrière Chicory, Tunic ou I Was A Teenage Exocolonist, Usual June est à surveiller ! Sortie 2025.

Windblown

J’ai adoré Dead Cells. J’ai passé des heures sur ce rogue-like beaucoup trop addictif à tester moult builds jusqu’à plus soif. Donc, inutile de vous dire qu’un nouveau jeu par MotionTwin m’enchante au plus haut point !

Après une introduction animée trop sanglante pour moi (Happy Tree Friends ayant été un traumatisme), on découvre ce qui semble être un Dead Cells transposé en 3D isométrique. C’est rapide, nerveux et la présence suggérée d’un multi est plus qu’enthousiasmante ! La richesse de Dead Cells se trouvant dans la quantité incroyable d’armes et de personnalisations possibles, j’en attends beaucoup de la part de ce nouveau titre. Une early access est prévue sur PC début 2024.

Persona 3 Reload

J’ai un rapport particulier avec Persona. Si la série a tout pour me plaire (système de combat tactique, esthétique visuelle et sonore incomparable et écriture de qualité), la perspective de devoir y consacrer des centaines d’heures me bloque complètement. Si bien que Persona 5 attend toujours dans les confins de mon backlog. J’avais toutefois pu terminer Persona 3 sur PSP, le format portable étant parfait pour le rythme du jeu. J’ai vécu une aventure formidable et le voir revenir dans un nouvel écrin du plus bel effet me donne envie de replonger dans cette histoires d’étudiants chasseurs de monstres. Il sort le 2 février en compagnie d’un tas d’autres jeux qui vont forcer créer un embouteillage début 2024.

Exodus

Matthew McConaughey qui débarque sur scène pour nous parler d’un jeu dans l’espace dans lequel l’écoulement du temps à toute son importance… Quoi de plus normal pour l’acteur principal de l’excellent Interstellar ? Il prêtera sa voix au jeu Exodus développé par Archetype Entertainment (qui abrite des anciens de chez Bioware).

Le titre s’est présenté via un trailer cinématique nous dévoilant l’ambiance générale du titre avant d’embrayer sur de courts extraits de gameplay fleurant bon le Mass Effect. De l’espace, des vaisseaux, une importance du temps -qui ne se déroule pas à la même vitesse partout-, des choix multiples, des romances… le tout à la sauce Action-RPG. N’en jetez plus, je suis prêt pour la sortie… Un jour.

Big Walk

J’ai d’abord été totalement happé par la musique du trailer. Puis mon cerveau a tenté de comprendre ce qu’il voyait. Une sorte de monde ouvert explorable à plusieurs ? Des jeux et activités pour s’amuser entre amis ? La promesse de passer un moment de détente sans monstres à taper ou des tas de paramètres à gérer ? J’avoue ne pas avoir tout saisi mais les bonhommes rigolos et la musique entraînante ont suffi pour que je le mette dans ma liste ! C’est prévu pour 2025.

No Rest for the Wicked

Les créateurs de Ori, Moon Studios, qui reviennent avec un Hack’n’slash somptueux ? Ai-je besoin d’argumenter plus ? Visuellement, c’est absolument magnifique et le gameplay, jonglant entre batailles de groupe et duel contre de plus gros ennemis, a tout pour me plaire. Pas beaucoup plus d’infos pour l’instant mais vu les gens derrière, il n’y a pas trop de craintes à avoir ! Plus d’infos seront données le 1er mars 2024.

Sega Next Generation

Voilà une annonce que je n’avais pas vu venir mais qui me remplit de joie. Ayant grandi avec la Megadrive, j’ai toujours eu une affection particulière pour la marque au hérisson. Malheureusement, on ne peut pas dire que les dernières années de l’ancien constructeur aient été aussi flamboyantes que dans les années 90.

Probablement conscient de cela, Sega a décidé d’appliquer la formule Capcom : ressortir d’anciennes gloires dans un écrin moderne pour capitaliser sur les fans et attirer de nouveaux joueurs. Pour l’instant, pas moins de cinq jeux ont été annoncés : Crazy Taxi, Golden Axe, Jet Set Radio, Shinobi et Streets of Rage. À cette liste initiale viendront s’ajouter d’autres titres pas encore annoncés. Je suis plus qu’impatient !

Jurassic Park : Survival

OUI. Des dinos, Isla Nublar, un gameplay à la Alien Isolation. Je survalide ce projet. Prenez mon argent tout de suite.

Bon sinon pour être un poil plus constructif, ce titre semble être une lettre d’amour envers les fans du premier film et c’est extrêmement prometteur. Les clins d’œil pullulent, il y a un tas de dinosaures et le fait que ça se déroule pile après le premier film est une excellente idée.

Et la musiiiiiique !

Tales of Kenzera : Zau

Introduit par un discours émouvant d’Abubakar Salim, Tales of Kenezra : Zau se veut comme un hommage à son père décédé mais aussi à la culture Bantoue. Il s’agit d’un titre de plate-forme/action nerveux à la direction artistique chatoyante. En puisant son esthétique dans la culture africaine, le jeu se démarque de la concurrence de fort belle manière. On peut deviner une petite influence Metroidvania puisque la présence d’obstacles typiques du genre sont présents. Il faudra surveiller la sortie le 23 avril 2024.

Seul défaut : il semble assez proche du prochain Prince of Persia qui arrive très bientôt aussi et j’espère qu’ils sauront se démarquer.

Le reste

Il y a eu beaucoup d’autres annonces faites mais c’est vraiment celles-ci que j’ai retenu. Quelques petites mentions spéciales toutefois. Côté jeux déjà annoncés, Metaphor : ReFantazio et Black Myth Wu Kong ont refait parler d’eux et c’est avec une certaine curiosité mêlée d’appréhension que je les attends. Team Ninja et Koei Tecmo ont remontré Rise of the Ronin, un jeu en monde ouvert avec toujours les combats très caractéristiques du studio et un moteur graphique qui commence à sérieusement montrer ses limites.

Don’t Nod nous propose une nouvelle histoire mettant en scène de jeunes gens aux prises avec des éléments surnaturels dans Lost Records. Si j’ai adoré le premier Life is Strange, je n’ai jamais réussi à me plonger dans les épisodes suivants donc à voir.

et enfin parce qu’il n’y a jamais assez de Souls-likes ou de robots, j’ai noté The First Berserker : Khazan à la direction artistique très jolie et Mecha Break, un pot pourri mêlant Gundam, Zone of the Enders et Armored Core. Il s’agit d’un titre multijoueur donc à voir.

Et voilà qui termine cette petite sélection ! Une édition des Game Awards intéressante donc mais malheureusement désastreuse sur le fond et la forme. en reléguant les prix au second plan, il est évident que seules comptent les annonces et les pubs aux yeux des organisateurs… Au final, il s’agissait plus d’un Winter’s Game Fest qu’une véritable mise en avant des acteurs de l’industrie…

AlxZ_Rex

AlxZ_Rex

J'écris mes articles à Rabanastre tout en recherchant mon courage dans Alien.

Publications: 18

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *